Comment recharger ses batteries après une journée de travail ?

L’adage “un esprit sain dans un corps sain“, qui nous vient du Ier siècle avant Jésus-Christ, est là, encore à notre époque pour nous rappeler l’importance du lien entre le corps et l’esprit, et de la récupération de l’un et l’autre pour être capable de retrouver ses ressources tant cognitives que physiques. Mais, mon avis est que cette citation pourrait être complétée d’un autre élément tout aussi essentiel et qui fait la complétude de l’être humain : le cœur sain. Ce sont ici les ressources émotionnelles dont il est question. Par conséquent, une recharge efficace de ses batteries suppose une régénération de ces 3 potentiels personnels et individuels :

Recharger les batteries
  • la capacité à évacuer les tensions physiques qui entraînent des crispations nerveuses et toutes sortes de douleurs évocatrices de raideurs et de rigidité. Les expressions utilisées sont significatives : je suis fourbu, j’en ai plein le dos, j’ai la boule au ventre, il m’a scotché etc.
  • la faculté de ressourcer son cœur très sollicité dès que les émotions sont bousculées ou manipulées par les autres. Le vocabulaire est tout aussi clair : je suis écœuré, ça me dégoûte, je suis rouge de colère etc.
  • le besoin de calmer ses pensées qui virevoltent dans la tête à la vitesse de la lumière et peuvent parfois ne pas s’arrêter de tournoyer même au moment de dormir. On trouve des expressions comme : il me prend la tête, j’en perds mes mots, j’ai la mémoire qui flanche, je vais péter un câble etc.

Quelles sont ces habitudes que l’on peut intégrer à notre quotidien et qui peuvent recharger nos batteries ?
Ces activités ressourçantes nous engagent sur le plan cognitif, émotionnel et comportemental.
Je vous ai expliqué, dans un précédent article, qu’il pouvait être important de repérer son niveau d’énergie, et, par voie de conséquence, de se livrer à l’observation-de-son-humeur, afin de prendre conscience de son état d’épuisement et de prendre rendez-vous avec vous-même pour vous accorder des plages de relaxation, de calme et de soulagement.

Potentiel corporel

1/ Sur le plan physique : les moyens de ressourcement sont multiples et dépendent beaucoup de vos centres d’intérêt et de ce qui vous fait du bien au corps et vous donne un sentiment immédiat de relâchement musculaire.
– On pense évidemment à toutes les pratiques sportives, qu’elles soient dynamiques comme les sports collectifs, le footing (en favorisant la libération de cortisone et d’endorphine, molécules de la détente) ou calmes comme le yoga, le tai chi chuan (en permettant l’écoute du corps et l’étirement bienveillant). Les danses en font bien évidemment partie aussi. 30 minutes d’une activité sportive modérée par jour suffit non seulement à maintenir le corps en bonne santé mais aussi à permettre l’évacuation du stress de la journée.
– Parmi les bienfaits du corps, on trouve aussi et on n’y pense que dans le Sud de la France, la sieste. Yvan Audouard, homme de lettres français, connu pour ses nombreuses citations et son amour pour la Provence, a dit, sur ce sujet, “En Provence, le soleil se lève deux fois, le matin et après la sieste“…. Voilà une belle promotion de la sieste, ou en tout cas de la micro-sieste de 10 minutes, qui peut s’intégrer à une pause déjeuner, sans difficultés. Elle garantit une baisse de la fatigue accumulée le matin et une restauration énergétique qui a pu déjà s’épuiser. L’état de surmenage de fin de journée s’envole à coups sûrs. Voici un article intéressant si vous voulez en savoir plus et la pratiquer dès demain au bureau micro-siestes-ou-comment-se-détendre-au-travail
– Enfin, je vous ai déjà loué les bénéfices du massage et de l’automassage dans mon article dédié à la relation esprit-corps. L’intégration de la relaxation oculaire durant les pauses professionnelles est recommandée, nos yeux étant tellement sollicités avec notre temps d’usage des écrans. Des techniques simples existent pour favoriser leur rééquilibrage et lutter contre la fatigue oculaire.

Potentiel cognitif

2/ Sur le plan cognitif : le sommeil est le numéro un des modes de réparation de notre cerveau surmené durant la journée (il favorise l’assimilation et la mémorisation des données de la journée). Pour calmer la turbine de notre tête, rien ne vaut une bonne nuit de sommeil. Un proverbe irlandais dit même que “le rire et le sommeil sont les meilleurs remèdes du monde“. Il est vrai qu’on ne peut malheureusement pas décréter de bien dormir et de trouver sur commande le sommeil. La France est, tristement, d’ailleurs le 1er pays consommateur de somnifères. Les Français ne dorment pas assez. Selon l’étude de l’INSV / MGEN menée en 2015, nous dormons en moyenne 7h05 en semaine et 8h10 le week-end, ce qui est peu. Il faudrait au moins rajouter une heure par nuit. Ceci sans compter les interruptions nocturnes, qui détériorent la qualité du sommeil. 73% estiment se réveiller au moins 30 minutes par nuit. Des rituels sont recommandés pour espérer partir calmement dans les bras de Morphée. Cela ne vaut pas seulement pour les enfants. Et, le corps a ici une grande place. Il faut savoir l’écouter quand il nous prévient (bâillements, somnolence, engourdissements, sensation de froid). Les écrans sont à proscrire aussi au moins 30 minutes avant l’heure prévue du coucher. Eviter tous les excitants évidemment (café, thé, alcool). Si vous souhaitez tester votre sommeil, c’est ici sommeil.org.

Potentiel émotionnel

3/ Sur le plan émotionnel : le corps est le réceptacle des émotions et les pensées sont interconnectées à celles-ci, je vous en ai expliqué le cycle dans cet article sur la-pratique-informelle-de-la-pleine-conscience-appliquée-à-lentreprise. Si bien que, pour soulager le cœur, il est essentiel non seulement de s’attarder sur les activités listées ci-dessus, mais aussi de se mettre au diapason de ses émotions. Et, je ne connais rien de mieux que la méditation de pleine conscience pour y parvenir. Celle-ci peut être informelle et intégrée au quotidien pour éviter le surmenage dès la survenance d’une émotion désagréable, je vous l’explique dans l’article, ou bien formelle en suivant la méthodologie simple de la concentration sur son souffle. De nombreuses autres méthodes alliant le corps, l’esprit et le cœur existent afin de réharmoniser les trois, et entraîner la détente. La méthode Jacobson de 5 à 10 minutes est également efficace pour soulager les muscles. Elle consiste à tendre successivement chaque partie du corps puis de relâcher la tension afin de se rendre compte de l’état de crispation permanent et de la faculté de tout détendre quand on le veut.

Aujourd’hui, se termine mon défi de 30 jours qui consistait à la rédaction et la publication d’un article par jour sur mon blog. Je suis fière de vous avoir délivré 30 postures émotionnelles qui peuvent tout changer dans la façon d’appréhender les situations professionnelles que nous vivons toutes et tous. Mon angle d’approche et ma conviction est de penser que ce sont nos émotions qui peuvent permettre ce changement de vision et favoriser une modification de nos comportements. Nous sommes des êtres de raison, mais, ne nous réduisons pas seulement à cela. Et, c’est parce que j’ai moi-même souffert des conséquences d’un monde du travail pétri de certitudes sur la force de la raison par rapport aux émotions, (signes de faiblesses pour trop de personnes), que j’ai souhaité ce partage avec vous pour réellement rendre à nos EMOTIONS leurs lettres de noblesse.
Mon message est donc : Apprenons à vivre avec elles et à les cultiver, sans penser qu’elles nous affaiblissent, et cela révolutionnera nos relations professionnelles et nous apportera un épanouissement garanti.
Mon 2ème message, tout aussi important, est que notre corps (condition physique), notre cœur (nos émotions) et notre tête (notre raison) interagissent et doivent recevoir la même attention de notre part. Quand l’un parle, les autres réagissent aussi. A nous d’écouter et de comprendre l’information puis de la traduire en action auto-bienveillante.

Défi 30 jours
Si vous avez aimé l'article, pensez à le partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 commentaires sur “Comment recharger ses batteries après une journée de travail ?

  1. Super cet article ! Je confirme que la sieste c’est MA-GI-QUE ! Quand je suis HS, je fais une sieste de 15-20 min max (c’est fou je me réveille automatiquement comme un réveil) en position semi assise et cela me requinque physiquement et émotionnellement. Merci pour tes conseils !

    1. C’est super si tu as réussi à habituer ta chronobiologie pour te réveiller quand tu veux. J’imagine que tu reboostes ton énergie pour le reste de la journée !!

  2. Merci pour cet article. J’adore le proverbe Irlandais et je suis tout à fait d’accord : Rire et être bien reposé(e) il n’y a rien de mieux pour se ressourcer !

Laisser un commentaire