L’observation de mon humeur

L'observation et la régulation de mon humeur au travail
By Nicolas Petrone

“Tout est énergie, et c’est là tout ce qu’il y a à comprendre dans la vie”. Cette citation d’Albert Einstein fait allusion à la force des énergies aussi bien extérieures à nous, celles-ci nous les connaissons, elles nous entourent (ondes électriques), qu’intérieures et circulant en nous (flux énergétiques). C’est à partir d’elles que travaillent la médecine chinoise, l’acupuncture et de nombreuses autres médecines douces. C’est le qi (prononcer Chi) qui régule le yin et le yang. Où veux-je en venir ? L’humeur est, au sens commun, une disposition affective, un tempérament. C’est un état d’esprit qui peut durer plus longtemps que le passage éphémère d’une émotion (un nuage dans le ciel). Et, selon l’ingénieur Stevan J. Thayer, l’humeur est influencée par 2 pôles : le niveau d’énergie et le niveau de tension. Nous pouvons, selon le moment de la journée, passer d’un état énergique à un état de fatigue tout en étant tendu ou calme. Ainsi nous avons le tableau suivant :

www.e-marketing.fr

Ce tableau nous permet une application directe dans des situations professionnelles houleuses. Arriver à repérer l’humeur dans laquelle nous sommes ou dans laquelle la situation nous met est une véritable force et une posture émotionnelle de soutien car, alors, il est possible de retrouver notre calme et réguler notre niveau d’énergie et de tension par une modification de nos comportements automatiques.

En effet, face à une émotion forte, qui peut entraîner de notre part une réaction impulsive, comme de la colère, la spirale suivante se met systématiquement en marche : le comportement ou les propos de notre interlocuteur fait ressurgir en nous des croyances intégrées notamment par notre éducation du type : ça n’arrive qu’à moi “,” je suis vraiment incapable”, “il (elle) me prend pour qui”, “personne ne m’a jamais parlé ainsi, ça ne va pas commencer aujourd’hui” etc. Elles sont limitantes et entraînent une interprétation de la réalité selon un prisme déformant. Notre attitude est alors impulsée par ce filtre et nous nous comportons avec un niveau d’énergie et de tension maximal.

Ne pas se laisser emporter par ses émotions au travail
By Gregory Mathieu

Or, si nous nous arrêtons un instant et que nous prenons contact avec cette émotion en faisant un pas de côté, nous pouvons mieux l’identifier et repérer l’état d’énergie excessif dans lequel elle nous met. Nous pouvons alors mieux nous en dissocier et agir différemment face à la situation. Éviter la réaction automatique spontanée qui n’aura qu’un résultat néfaste pour nous et pour notre relation à l’autre. Il est alors préférable, plutôt que de se laisser emporter par l’ouragan émotionnel, de renforcer à cette occasion notre spirale positive en réduisant l’intensité du vent qui veut nous emmener avec lui, en contrôlant notre dialogue interne.

Le corps mérite aussi notre attention car la tension, la fatigue ou l’énergie débordante impliquent des états physiques particuliers et significatifs. Alterner en ce cas des exercices de tension et de relâchement de ses muscles favorise le changement d’humeur et le passage d’une case à une autre dans le tableau. Bien sûr, la respiration est encore un atout dans une telle circonstance comme nous l’avons vu dans de précédents articles sur la force régénératrice de la pause respiratoire  et du réflexe méditation. Elle crée la détente musculaire et réduit l’état d’excitation, d’euphorie. Faire des pauses régulières en évitant d’enchaîner les réunions ou les mails sur son siège, et même prendre l’air et sortir marcher ou prendre les escaliers sont des activités essentielles pour la régulation de son humeur journalière. Écouter de la musique dans son bureau facilite le retour au calme également.

Vous avez déjà entendu les bienfaits de ces actions pour la santé physique mais il en va aussi de notre régulation énergétique et le jeu en vaut la chandelle car quoi de mieux que prendre conscience de son niveau d’énergie à tout moment, le réguler par le pas de côté, et l’exploiter pour le transformer en dynamisme et en enthousiasme plutôt qu’en bombe à retardement !

Si vous avez aimé l'article, pensez à le partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire