Ma pause respiratoire

Je vais commencer par vous parler d’une posture qui semble à la fois basique et naturelle et en même temps tellement oubliée dans notre quotidien effréné : le souffle.

Sans lui, vous conviendrez que l’on ne reste pas en vie longtemps. Et pourtant, nous malmenons notre respiration si souvent parce que l’on ne prend pas conscience qu’elle est notre énergie vitale et que la bloquer entraîne des effets pernicieux sur tout notre corps et notre esprit.

Adepte de la méditation que je suis, je vous dirais que notre souffle est notre seul bagage obligatoire. Avec lui, rien ne peut nous arriver. Prendre conscience de notre inspiration et de notre expiration plusieurs fois dans la journée et les laisser s’épanouir dans toute leur amplitude à des moments importants du quotidien est le plus beau et le plus simple cadeau que l’on puisse se faire. Les effets bénéfiques sont immédiats parce que le corps se ré-aligne et notre flux énergétique se rééquilibre.

Notre souffle est notre seule bagage obligatoire au travail

Avec le stress et le multitasking (le fait de faire plusieurs choses en même temps) qui caractérise notre époque actuelle, notre respiration est souvent courte. Nous inspirons plus que nous expirons, ce qui nous fait chercher notre souffle sans nous en rendre compte. La zone située au niveau des épaules, des clavicules et du sternum est alors bien trop sollicitée en raison d’une respiration haute et connaît des tensions musculaires néfastes pour notre apaisement et même la concentration qui nous est demandée. La source de notre énergie est bien au niveau du nombril, comme à nos origines quand le cordon ombilical nous reliait à notre mère. C’est donc bien dans cette zone que la respiration doit se centrer et doit être la plus ample.

C’est pourquoi, prendre du temps pour se reconnecter avec sa respiration aide à retrouver une détente corporelle et une acuité intellectuelle pour les heures qui suivent. Le corps et le mental sont alors à nouveau au diapason. Les émotions qui nous traversent baissent alors en intensité pour peu que l’on ait vécu un passage difficile dans les minutes précédentes. Mais, reprendre contact avec son souffle ne doit être imaginé comme un extincteur que l’on sort seulement quand ça ne va pas. La respiration en conscience est une habitude à ancrer à tout moment de la journée pour faire des pauses et favoriser l’oxygénation du cerveau et dynamiser notre confiance en soi et notre relation à l’autre.

La posture est alors toute simple : il suffit de s’asseoir (ou de s’allonger mais c’est plus rare sur le lieu de travail) confortablement sans s’avachir sur le dossier, les jambes décroisées et les pieds bien posés sur le sol. Si l’on partage son bureau, les toilettes sont un lieu propice pour cela. Puis, posez une main sur votre ventre et l’autre sur votre poitrine. Prenez plusieurs inspirations et expirations amples en inspirant par le nez et en expirant par la bouche. Votre ventre se gonfle à l’inspire et se dégonfle à l’expire sans que votre poitrine ne bouge. L’idée est de ressentir le relâchement musculaire et le massage du diaphragme à chaque cycle qui doit s’enchaîner naturellement sans effort. Il est conseillé de faire cela durant 5 minutes afin de ressentir tous les bénéfices (rythme cardiaque calmé, tensions soulagées, mental déposé et crispations intellectuelles dissipées).

Il existe de multiples pratiques différentes qui ont le même objectif mais qui ont l’avantage de répondre individuellement à ce que chacun recherche. Certaines vous parleront davantage que d’autres et seront plus efficaces pour soi. Personnellement, c’est la méditation dont je vous parle plus en profondeur dans un autre article qui a changé ma vie mon-reflexe-meditation. Il y a également la cohérence cardiaque qui, de mon point de vue, est révolutionnaire. Je vous en dis plus aussi par ailleurs dans lecoute-de-mon-coeur.

Ce qu’il faut retenir est que plus vous pratiquerez régulièrement ces pauses d’attention à votre souffle, plus elles deviendront automatiques et votre organisme vous les réclamera, plus vous en sentirez les bienfaits dans tous les actes de votre journée et votre corps et votre esprit vous remercieront par de multiples manifestations !!

Voici un lien intéressant pour débuter votre exploration des multiples façons de vous connecter au souffle au bureau (et pas que) : https://www.myhappyjob.fr/3-exercices-pour-mediter-au-bureau/

Faites-moi vos retours ! Cela m’intéresse beaucoup de savoir si vous avez déjà intégré cette posture émotionnelle dans votre quotidien ou si vous venez de vous y mettre. Mais aussi pourquoi êtes-vous réticent et qu’est-ce qui vous bloque ?

Si vous avez aimé l'article, pensez à le partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire